Surtensions, Olivier Norek

Présentation. Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?

surtensions.jpg

Mon avis. J’ai enfin découvert Olivier Norek et j’en suis ravie…

J’ai tellement entendu parler de cet auteur que j’avais envie de le lire et tant pis si j’ai « fait les choses à l’envers » puisque j’ai lu la troisième enquête de Victor Coste avant les précédentes. Et j’ai été d’emblée happée par ce roman diablement efficace.

Le récit donne le ton dès le prologue : des mots qui demeurent présents en permanence à l’arrière-plan, comme une esquisse d’idée logée à la frange de la conscience, mais que j’aurais préféré ne pas avoir lue, histoire que les événements empruntent une voie autre que celle-là.

J’ai plongé ensuite quelques mois auparavant, au Centre pénitentiaire de Marveil, au moment où les pièces (humaines) du puzzle prennent place, chacune à l’endroit précis où elle jouera le rôle qui lui est « judicieusement attribué », quoi qu’il risque d’en coûter aux autres.

J’ai apprécié les membres de l’équipe de Coste, et Coste lui-même, ainsi que les relations qu’ils entretiennent ; j’ai pris plaisir à découvrir cet immense échiquier où les déplacements des uns engendrent des conséquences (in)imaginables ; j’ai aimé en outre l’absence de complaisance.

Échec et mat.

  « Il s’assit à côté de lui et s’adossa contre le mur. Johanna et l’équipe qui l’accompagnait allaient arriver dans deux minutes à peu près. Sans se concerter, les trois flics décidèrent de passer ce temps sans rien faire, à juste rester là, ensemble. Ronan sur son plot de départ, Coste dans la piscine et Sam assis sur le rebord, les jambes dans le vide d’un bassin abandonné. » [p. 134]

 

Merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon pour ce partenariat ; je lirai bien volontiers les précédents.

5 réflexions au sujet de « Surtensions, Olivier Norek »

  1. Une trilogie que j’ai appréciée ….. juste un petit bémol pour le premier roman : tout allait trop vite et je n’avais pas eu le temps de m’attacher aux membres de l’équipe …… mais « tir rectifié » au second tome qui m’a vraiment séduite …..
    Une écriture diablement efficace …:)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s