Love & Gelato, Jenna Evans Welch

Présentation de l’éditeur. « J’ai fait le mauvais choix. »

Avant de mourir, la mère de Lina lui a demandé d’aller en Italie pour faire la connaissance de son père. Mais pourquoi ne lui a-t-elle jamais parlé de lui ?

À peine arrivée, Lina n’a qu’une envie : rentrer le plus vite possible aux États-Unis. Puis elle rencontre Ren, un garçon de son âge, qui lui sert de guide, et elle se laisse peu à peu séduire par ce pays. Lina entreprend alors de lire le journal que sa mère tenait à l’époque où elle vivait à Florence et s’aperçoit que sa vie renfermait bien des secrets. En suivant ses traces, elle découvre une vérité bouleversante…

Gelato

Mon avis. Un « chouette » moment en compagnie de (Caro)Lina…

Aucune véritable surprise lors de la lecture de ce roman ; non seulement la quatrième de couverture laisse peu de place à l’implicite, mais on comprend bien avant Lina ce qu’il en est de son père et pourtant, pourtant, ce fut une lecture bien agréable et je me suis bien volontiers laissé emporter à Florence, aux côtés de cette jeune fille, tantôt (un brin) agaçante, tantôt (très) touchante…

Lina vient de perdre sa mère qui, juste avant de quitter ce monde, la prie de se rendre en Italie, sur les traces d’un père dont l’adolescente n’a cependant jamais entendu parler et dont elle n’a que faire. Mais elle a fait une promesse à sa mère : elle la tiendra donc mais est bien décidée à rentrer aussi vite que possible aux États-Unis.

  « Ma mère nous avait tenus à l’écart l’un de l’autre pendant seize ans. Pourquoi nous réunir aujourd’hui ? » [p. 102]

Ce récit plein de fraîcheur – malgré les températures estivales – ne sombre cependant pas dans une légèreté factice et fait la part belle à l’Italie, tout particulièrement Florence qui devient un personnage à part entière.

  « L’ascension valait vraiment la peine. La vue de Florence était aussi époustouflante que dans la description de ma mère : une mer de toits rouges sous un ciel uniformément bleu, et des collines verdoyantes qui formaient comme un écrin de douceur tout autour de la ville. » [p. 205]

Un roman qui se déguste comme une bonne glace…

Traduction : Pascale Jusforgues

Titre VO : Love & Gelato (2016).

Merci aux éditions Bayard pour ce partenariat.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Love & Gelato, Jenna Evans Welch »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s