Thunder, tome 1, David S. Khara

Présentation. L’adolescence d’Ilya tournait autour de vacances au soleil, cours d’aïkido, d’écoles privées… et d’un père absent. Lorsque celui-ci meurt dans d’étranges conditions, le jeune Russe est entraîné dans un tourbillon trouble : qui est donc cette grand-mère avec qui il doit désormais vivre, et qu’il n’a jamais vue ?

Alors qu’il essaie de s’intégrer et de trouver sa place dans cette nouvelle vie, lui et quatre autres élèves sont agressés par des étrangers masqués dans l’enceinte même du lycée.

Conspiration ? Ennemi commun ? Assassins de son père ?

Les réponses sont peut-être plus proches qu’il ne le pense…

Mon avis. Vivement que je lise la suite…

David Khara, c’est l’auteur de l’excellente trilogie Bleiberg (1, 2, 3) et Les Vestiges de l’Aube entre autres. C’est la première fois que je le découvre dans un récit pour adolescents :  (de nouveau) une réussite.

Ilya vient de perdre son (richissime) père dans des circonstances nébuleuses ; il est dès lors contraint d’aller vivre à Londres, chez une grand-mère qu’il ne connaît ni d’Eve ni d’Adam.

    « Trois jours plus tôt, il profitait, sous un soleil de plomb, de vacances paisibles au bord d’une piscine dans une villa de Los Angeles.

   Dans un monde parfait, il aurait dû se trouver dans un vol à destination de la Suisse pour rejoindre l’école privée où il étudiait depuis deux ans.

   Dans un monde parfait, il n’aurait jamais reçu le coup de fil lui annonçant la mort de son père.

   Dans un monde parfait, il ne devrait pas vivre avec une grand-mère qu’il n’avait jamais vue, dans une ville où il n’avait jamais mis les pieds.

   Mais le monde n’était pas parfait. » [p. 17]

Pas facile d’intégrer un nouveau lycée… surtout que dès le premier jour, Ilya s’est involontairement fait remarquer pour de mauvaises raisons ; qu’à cela ne tienne, il rectifie promptement le tir car on ne titille pas impunément un as de l’aïkido.

Alors qu’il craint de rester (pas) désespérément seul, il fera la connaissance, dans des circonstances étranges, de compagnons de lycée eux aussi singuliers dans leur genre…

Une aventure sans temps mort qui fait la part belle aux (jeunes) personnalités, tant féminines que masculines, ainsi qu’à la réflexion sur la science…

Un roman susceptible de ravir les adolescents du secondaire inférieur.

Merci aux éditions ActuSF pour ce partenariat.

Une réflexion au sujet de « Thunder, tome 1, David S. Khara »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s