Ranee, Tara, Sonia, Chantal, Anna, Mitali Perkins

Présentation. Des années 1960 aux années 2000, cinq femmes cherchent leur propre voie, entre leur culture indienne et le rêve américain auquel elles aspirent.

Ranee migre avec sa famille du Bengale à New York pour une vie meilleure.
Tara, sa première fille, est admirée par tous, mais se sent obligée de jouer un rôle pour continuer à être aimée.
Sonia, sa cadette, rebelle et engagée, provoque un véritable séisme au sein de la famille lorsqu’elle tombe amoureuse.
Chantal, la fille de Sonia, talentueuse danseuse et athlète, est prise dans une lutte entre ses deux grands-mères et ses origines.
Anna, enfin, reproche à sa mère, Tara, de l’avoir forcée à quitter l’Inde pour les États-Unis et doit trouver sa place à New York.

Le fragile équilibre que les femmes de la famille Das peinent à trouver est chaque jour menacé par des blessures qui mettront des générations à cicatriser.

Couverture Ranee Tara Sonia Chantal Anna

Mon avis. J’ai passé un bon moment en compagnie de ces figures féminines...

Le roman relate le point de vue de cinq personnages féminins issus de la famille Das : Ranee, la grand-mère qui a connu un mariage forcé dans lequel elle n’est « finalement » pas si malheureuse, même s’il ne lui apporte pas ce qu’elle aurait pu souhaiter dans la vie. Son objectif : trouver le meilleur parti possible pour ses deux filles… qui ne l’entendent pas forcément de cette oreille.

Tara et Sonia, les filles de Ranee, l’une qui recueille tous les suffrages tant elle a l’art de se couler dans « le moule », extérieurement parlant du moins ; l’autre qui affirme haut et fort, par son comportement, un anticonformisme allié à un féminisme peu goûté par les siens.

Chantal et Anna, les petites-filles, aux sentiments diamétralement opposés quant à la manière de vivre avec leurs « racines » indiennes…

Le récit débute en 1965 pour se terminer en 2006 et se divise en trois parties majeures aux titres évocateurs : Étrangers, Voyageurs et Intégrés. Les deux premières évoquent les points de vue de Tara et Sonia qui mettent l’accent sur les difficultés d’être soi quand la tradition se veut la norme, principalement à travers la figure maternelle. La dernière partie se centre sur les deux petites-filles et leurs conceptions de la vie radicalement différentes.

Des cinq figures féminines dépeintes, c’est celle de Sonia que j’ai préférée car si chacune, à sa façon, présente un côté rebelle, Sonia l’est davantage encore, féministe avant l’heure et désireuse de vivre en accord avec sa personnalité profonde, quels que soient les écueils rencontrés sur son chemin, la couleur de peau « plus ou moins foncée » n’étant pas le moindre…

« Voici maintenant quatre mois que nous sommes au Pays de la Liberté, et Ma ne m’autorise toujours pas à sortir seule dans la rue. Baba respecte sa décision. » [Sonia, p. 79]

 » Est-ce que je suis invisible ? Un objet sans âme ? Pourquoi parle-t-elle de moi au lieu de s’adresser directement à moi ? Je fais des efforts incommensurables pour ne pas l’envoyer promener. Je ne veux pas couvrir ma mère de honte.

La femme me lorgne de la tête aux pieds, puis arrête à nouveau son regard sur mon visage.

– En plus, elle a la peau tellement foncée ! À mon avis, les Américains ne doivent même pas la prendre pour une Bengali.

Cette fois, elle dépasse les bornes.

– Vous voulez dire que je risque de passer pour une Noire ? Mais c’est formidable : je me fondrai plus facilement dans le paysage !

Je retrousse mes manches et lui colle mes avant-bras basanés sous le nez. » [Sonia, p. 85]

Merci aux éditions Bayard pour ce partenariat.

Une réflexion au sujet de « Ranee, Tara, Sonia, Chantal, Anna, Mitali Perkins »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s