Orange, 1, Ichigo Takano

Présentation. Un matin, alors qu’elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu’elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu’elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… […]

orange1.jpg

Mon avis. Je risque de me faire présentement des ennemis : c’est clairement pour moi une déception…

Ce manga (shōjo) est encensé sur la Toile, j’ai donc choisi de le lire dans le cadre du challenge « Un genre par mois ».

J’ai adoré le graphisme, les visages sont superbes et pleins de fraîcheur, très féminins aussi : il m’est arrivé, à plusieurs reprises d’y regarder à deux fois afin de « reconnaître les garçons ».

L’intrigue est tout à fait intéressante : les lettres que Naho reçoit de la « future elle-même » initient une intrigue prometteuse ; elle l’est, du moins dans une certaine mesure : j’ai trouvé l’ensemble parfois quelque peu confus.

Mais là où le bât (m’a) bless(é)e, c’est dans le texte, tellement « simple », presque « balbutiant »… Dommage…

Traduction : Chiharu Chujo.

 

Ce titre entre dans les challenges « Un genre par mois » (BD, comics, manga pour janvier) et « Phileas Fogg ».

genremois3.jpg

challengefogg.png

2 réflexions au sujet de « Orange, 1, Ichigo Takano »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s