Colère noire, Jacques Saussey

Présentation. Un industriel est retrouvé mort dans sa baignoire et les premiers éléments accréditent la thèse du suicide. Mais pour le capitaine Daniel Magne, il s’agit d’un meurtre. Reste à trouver le coupable et c’est le début d’un jeu de domino mortel qui se met en place. Chaque suspect devient victime et les morts se succèdent. De Paris à New York en passant par l’Afrique du Sud, l’enquête s’annonce pleine de rebondissements et truffée de périls pour Magne et sa coéquipière Lisa Heslin.

colere-noire2.gif

Mon avis. Difficile de déposer le livre une fois commencé…

Même si je connaissais le nom de l’auteur, je n’avais jusqu’à présent jamais eu l’occasion de le découvrir ; c’est désormais chose faite et je ne devrais pas m’arrêter là…

Focus sur Serge Taillard, l’industriel qui va « se prendre un coup de jus » et y laisser la vie. L’enquête démarre d’emblée alors que Daniel Magne rentre de quelques jours de congé. Très vite, les premières constatations s’orientent vers la thèse du suicide, un suicide « à la Cloclo » (!) ; après observation attentive de l’appartement de la victime, Magne pressent qu’il s’agit plutôt d’un homicide. Encore faut-il (tenter de) le prouver car tout est fermé de l’intérieur et aucune trace d’effraction n’est décelée.

  « Il ne lui restait donc plus qu’une seule possibilité.

   Le meurtre.

   Cela semblait impossible, au vu des circonstances et de la configuration des lieux, mais également le plus probable. Quelqu’un avait balancé cette foutue radio dans le bain de Taillard. Le tout était de savoir comment. [p. 57]

Le capitaine se lance dans de minutieuses investigations en compagnie de Lisa, sa jeune coéquipière, avec le soutien de son équipe. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les suspects ne manquent pas étant donné la « charmante » personnalité de la victime. Bon nombre des suspects potentiels sont d’ailleurs eux-mêmes aussi détestables que Taillard.

Les choses s’accélèrent lorsque Lisa « tombe sur un os » : à partir de ce moment-là, j’ai tourné les pages de manière assez frénétique… et sérieusement rogné sur mes heures de sommeil.

J’aime entrer directement dans le feu de l’action : ce fut ici le cas ; j’aime que l’écriture soit à la hauteur de l’intrigue : ce fut le cas ici ; j’aime que les personnages secondaires aient eux aussi de la consistance (mention particulière pour Mark et « le Duke ») : ce fut le cas ici.

Dernière chose notable : la qualité du papier de cette collection Polar des éditions French Pulp.

Un grand merci à Gilles Paris pour ce partenariat.

 

Ce titre entre dans le challenge de la Licorne 3 (lecture supplémentaire en thriller – policier).

challenge Licorne3.png

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Colère noire, Jacques Saussey »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s