Sauveur & Fils, saison 6, Marie-Aude Murail

Présentation. Jamais une psychothérapie n’a autant ressemblé à une enquête policière que dans cette saison 6.

Qui est cet homme qui veut être reçu à 7 heures du matin au 12, rue des Murlins et qui a l’air de connaître la maison de Sauveur comme s’il y avait déjà vécu ? D’où vient Gilbert le Démon qui persécute la jeune Sarah en lui criant à l’oreille des insanités ? Pourquoi Ghazil Naciri a-t-elle volé une clé dans le sac de sa prof de SVT ? Qu’est-ce que Kimi va faire de ce revolver qui lui est tombé entre les mains ? Et Jovo, mythomane ou psychopathe ? Va-t-on enfin connaître son passé ?

Si vous n’avez pas toutes les réponses en saison 6, c’est qu’il y aura une saison 7.

Couverture Sauveur & fils, tome 6

Mon avis. Un régal…

J’aime beaucoup cette saga et m’étais à l’époque désolée lorsque le bruit avait couru que le tome 4 était le dernier. Pourtant, en écrivant ce billet relatif à la saison 6, je me suis rendu compte que je n’avais pas lu la saison 5 ! Je m’étais effectivement étonnée, au fil de la lecture, du fait que certains éléments étaient présentés comme censés être connus, mais je me suis dit que j’avais dû les oublier (!) et, en-dehors du « cas Kimi », cela ne m’a nullement troublée… J’avais le souvenir de n’avoir pas écrit de billet sur la saison 4, mais pas d’avoir zappé le 5…

La relation entre Sauveur et Louise semble avoir pris un « rythme de croisière »; les enfants ont grandi : Gabin s’en est allé vers d’autres cieux.. ou plus exactement « d’autres mers » au grand dam d’Alice, Paul s’éloigne de Lazare qui s’inquiète beaucoup pour son ami et note ses réflexions « existentielles » dans un petit cahier :

« C’est comme si j’étais fait de plusieurs LazareS. Si je veux être une seule personne, il faut que je les garde tous dans ma mémoire. » [p. 234 ]

Quant à Jovo, on peut, sans exagérer, remarquer qu’il « débloque grave » :

« Avec son attirail militaire, sa façon de parler, crue, raciste, misogyne, homophobe, ses souvenirs effrayants et sa mythomanie qui fascinaient les enfants, Jovo était un problème. Mais c’était aussi son vieil ami. » [p. 173 ]

Côté patients, Frédérique, Koslo ainsi que le petit Grégoire sont particulièrement touchants et Sauveur navigue, parfois à vue, entre ces deux univers (pas toujours) distincts.

« Mais la vie étant assez rarement un conte de fées, Sauveur se retrouvait avec un petit garçon de 4 ans et demi sur les bras et il n’en avait pas dit un mot à Louise. » [p. 199]

J’ai d’ores et déjà commencé la saison 5 pour remettre mes pièces en place et être à jour…

2 réflexions au sujet de « Sauveur & Fils, saison 6, Marie-Aude Murail »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s